« Les chansons de Laetitia Velma viennent de loin. Elles ne sont pas de celles qui déboulent un matin, venues de nulle part. Il aura fallu à leur créatrice un long travail de maturation pour parvenir jusqu'à elles, et les faire exister... un premier album, "Les Eaux Profondes", voit le jour en
2011, sous le double parrainage de Cali, qui lui ouvre les portes de sa structure (BCBA/Wagram), et le mien. Après avoir commandé à Laetitia deux compositions pour mon album "L'Horizon", j’ai arrangé et produit son album à Bruxelles en compagnie de quelques fines épées de la scène pop indé belge, issus de Girls in Hawaï, Venus et Sharko.

Cet opus, aux compositions impressionnistes et aux textes oniriques en français chantés d'une voix douce, lui permet de multiplier les expériences scéniques, notamment en Espagne, où l'album rencontre un joli succès (articles dithyrambiques dans El Pais, dans la revue musicale de référence Rockdeluxe, et concerts radio et télévisés sur RTVE).

Après ce premier disque pop, notre collaboration s'est poursuivie avec succès grâce au single "Au revoir mon amour" que nous avons co-écrit en 2015 pour mon album "Eléor". C'est avec des textes très travaillés et un don mélodique que Laetitia Velma se distingue comme une personnalité à part entière au sein de la scène de la chanson française.»

Dominique A